Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Les territoires Bourgoin-Jallieu promouvoir l’activité physique

promouvoir l’activité physique

Action menée


  • Réduire l'obésité et le surpoids dans la population
  • Augmenter l'activité physique et diminuer la sédentarité à tous les âges
  • Réduire la prévalence des pathologies nutritionnelles

Développer l’activité physique à travers l’école


En matière de promotion de l’activité physique, le programme ICAPS a démontré la pertinence de travailler en tenant compte de la demande des usagers et en cumulant 3 approches complémentaires : un travail sur l’individu et sur son environnement physique et social. Fortes de cette expérience nationale, une école et la ville de Bourgoin Jallieu souhaite en faire bénéficier les petits berjalliens.


Sport

Action d'éducation

Enfants-Ados
Enfants-Ados
Familles
Familles

0 à 100

Impulsion d’une école promotrice de l’activité physique

Le projet ICAPS a abouti à promouvoir l’activité physique car il reposait sur 3 approches : individuelles, environnementales (en permettant à des clubs sportifs de proposer des activités pendant midi ou à proximité du collège ou à des parents de proposer un pédibus par exemple) et sociales (en impliquant les parents, grands-parents et autres proches le souhaitant dès le départ dans la conception du projet).

4 collèges ont participé à ICAPS, aucun n’a eu les mêmes actions car celles-ci n’ont été construites qu’en prenant en compte les demandes, freins, préférences, disponibilités… des enfants, familles et professeurs.

Les actions ICAPS ne seront pas reproduites (car correspondant aux élèves de collège intégrés dans le projet), mais le projet sur Edouard Herriot, se servira des outils ayant été évalués, de la méthodologie et de la  théorie socio-écologique appliquée.

En 2013, une première réunion de l’équipe projet réunissait l’ensemble des partenaires de l’action, excepté les parents : Dispositif de réussite éducative, professeurs des écoles, étaps, éducation nationale, service Hygiène et Santé… Cette réunion définissait un calendrier d’action et les questionnaires de l’état des lieux.

Ces questionnaires ont été diffusés à l’école et une fois complétés, donneront lieu à une restitution à toute l’équipe projet (parents compris). Cette restitution permettra d’envisager les actions à mener sur l’école.

Période


01 / 01 / 2014

31 / 12 / 2014
Bourgoin-Jallieu
06 / 01 / 2006
28400
Service Hygiène et Santé
Bâtiment Le Sileur
14 place A. Schweitzer
38300 BOURGOIN-JALLIEU
RHONE-ALPES
Commune Bourgoin-Jallieu
45.5859344 5.276808

Bourgoin-Jallieu est désormais doté d’un Plan local de santé (PLS). Il vise à favoriser le bien être et la santé de tous grâce à un plan d’action élaboré en concertation avec l’ensemble des acteurs de la santé présents sur le territoire .

Des acteurs locaux mobilisés

Bourgoin-Jallieu réunit sur son territoire de nombreux acteurs du soin, du médico-social et de la prévention. Habitué à travailler en réseau, dans un esprit partenarial, chacun a favorisé par son implication l’élaboration du Plan local de santé (PLS) : partenaires institutionnels (Ville, Conseil général, CAPI), établissements de santé et acteurs du soin, établissements scolaires, bailleurs sociaux, clubs sportifs, forces de l’ordre, associations, conseils de quartiers ... Fortement impliqué sur la thématique de la santé, notamment grâce à l’action reconnue du service communal d’hygiène et de santé (SCHS), la ville s’est investie dans la coordination du PLS.

 La ville, acteur légitime de la politique de santé publique

Notre ville intègre progressivement le volet santé dans ses actions, consciente que l’urbanisation, la circulation, l’environnement urbain, le logement, la culture ou l’éducation, pour ne prendre que quelques volets essentiels des politiques publiques initiés ou soutenus par la ville, ont un impact sur l’état de santé des habitants.

 Un enjeu majeur

Promouvoir la santé et prévenir la survenue des maladies grâce à une démarche globale est un enjeu qui mobilise désormais l’ensemble des acteurs locaux qui interviennent dans le domaine de la santé. La démarche collégiale qui a conduit à l’élaboration du plan local est à la fois un aboutissement et un point de départ. Elle a permis d’identifier en amont les forces et faiblesses du territoire, de fixer des objectifs et d’élaborer des actions. Elle offre donc à la fois une vision rétrospective et une démarche prospective, ce qui en fait un document de référence et un plan d’actions pour les 3 ans à venir.

Les différents axes et objectifs :

Axe 1 : Agir sur les déterminants de santé

- Promotion d'une alimentation saine et durable

- Soutien à l'allaitement maternel

- Promotion de l'activité physique

- Santé environnement : Bruit, moustiques, habitat...

- Accès aux droits et aux soins : Dépistage bucco-dentaire, pénurie médicale dans le Nord Isère, bilan de santé, centre de consultation...

- Compétences psychosociales

Axe 2 : prévenir la maladie et ses éventuelles complications

- Santé environnementale : Ambroisie, bilan environnemental et sanitaire

- Addictions 

-Souffrance psychique

- Diabète

- Obésité infantile

Axe 3 : sensibiliser sur les accidents de la vie

- Actions sécurité routière

 

Le « secteur » Nutrition traite de la promotion de la santé par des actions soutenant 3 déterminants de celle-ci : l’alimentation, l’activité physique et l’allaitement maternel. De plus, il concerne également la prévention de pathologies fortement corrélées avec la nutrition : l’Obésité et le Diabète de type 2. Ses actions, mais également ses objectifs, ont pleinement contribué à la construction du Plan Local de Santé (PLS).


Villes signataires de la charte du Programme National Nutrition Santé (PNNS).