Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Les territoires Grans

Grans

Grans
Grans est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Gransois. La ville est située au milieu du département entre Salon de Provence et Istres, faisant partie de la Métropole d'Aix-Marseille-Provence. Dès le XIIe siècle, les documents font mention de "De granis" (sans doute du latin granum, le grain), une seigneurie appartenant à l'archevêché d'Arles. La ville a compté jusqu'à 12 moulins à blé au XIXe siècle, signe d'une vocation essentiellement rurale. Le centre du village est chargé d'histoire avec son caractère typiquement provençal. Il est traversé par la Touloubre et deux sources non captées sont répertoriées : la Grande Fontaine et la source de Canebière qui alimente la fontaine Mary-Rose. (Source Ouest Provence) . Aujourd’hui la commune a conservé ce riche patrimoine. On y découvre encore quelques remarquables façades ornées (fin XVIII°- début XIX°), vestige du riche passé terrien et oléicole de la commune. Cinq fontaines magnifiques complètent cette riche dotation. Le moulin à huile du XVII° produit toujours aujourd’hui une excellente huile fabriquée à l'ancienne et le moulin à farine datant du XVI° siècle est également en activité. On y moud de la farine bio, alors qu’il fonctionne toujours avec à ses immenses meules entraînées par la rivière Touloubre. Economiquement, la ville de Grans dénombre 483 entreprises sur son territoire, dont 280 entreprises de commerces et services. La commune abrite également la réserve naturelle régionale de la Poitevine-Regarde-Venir (RNR6). Classée en 2009, elle occupe une surface de 221 hectares et protège des milieux typiques de la Crau.
22 / 12 / 2017
4457
Boulevard Victor Jauffret
13450 Grans
PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR
Commune Grans
Grans est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Gransois. La ville est située au milieu du département entre Salon de Provence et Istres, faisant partie de la Métropole d'Aix-Marseille-Provence. Dès le XIIe siècle, les documents font mention de "De granis" (sans doute du latin granum, le grain), une seigneurie appartenant à l'archevêché d'Arles. La ville a compté jusqu'à 12 moulins à blé au XIXe siècle, signe d'une vocation essentiellement rurale. Le centre du village est chargé d'histoire avec son caractère typiquement provençal. Il est traversé par la Touloubre et deux sources non captées sont répertoriées : la Grande Fontaine et la source de Canebière qui alimente la fontaine Mary-Rose. (Source Ouest Provence) . Aujourd’hui la commune a conservé ce riche patrimoine. On y découvre encore quelques remarquables façades ornées (fin XVIII°- début XIX°), vestige du riche passé terrien et oléicole de la commune. Cinq fontaines magnifiques complètent cette riche dotation. Le moulin à huile du XVII° produit toujours aujourd’hui une excellente huile fabriquée à l'ancienne et le moulin à farine datant du XVI° siècle est également en activité. On y moud de la farine bio, alors qu’il fonctionne toujours avec à ses immenses meules entraînées par la rivière Touloubre. Economiquement, la ville de Grans dénombre 483 entreprises sur son territoire, dont 280 entreprises de commerces et services. La commune abrite également la réserve naturelle régionale de la Poitevine-Regarde-Venir (RNR6). Classée en 2009, elle occupe une surface de 221 hectares et protège des milieux typiques de la Crau.
43.608662 5.0646639

Le service restauration de Grans (13) comprend une cuisine centrale préparant et distribuant des repas pour les scolaires (primaires et maternelles) ,la crèche et le portage des repas à domicile pour les personnes âgées.

La zone de préparation est attenante aux  salles de restauration pour les scolaires. Les repas sont consommés sur le lieu même de production par les écoliers, il s’agit donc d’une restauration traditionnelle.

 

Les différents rationnaires sont :

- Bébés et jeunes enfants

- Enfants scolarisés en maternelle

- Enfants du primaire

- Adultes et personnes âgées.

 

On peut noter une certaine volonté de la municipalité de proposer des repas de qualité aux administrés. M Laurent Cornille, le responsable de la restauration œuvre pour la pratique d’une cuisine traditionnelle.  

 

Depuis 2017, la municipalité fait appel à Serge Farrugia Nutritionniste-Diététicien, formateur en traçabilité et HACCP.

 

En conformité avec les recommandations officielles GEMRCN, il a été établi un un plan alimentaire en fonction de la composition des menus et de sa distribution.

 

Ce protocole permet la détermination du type de plats et  sa fréquence de présentation dans le mois.

Y figure également la définition des portions par type de rationnaires et de denrées.

 

Enfin, une définition exacte des plats en fonction d’une norme nutritionnelle établie,  permet de tendre vers un meilleur équilibre qualitatif grâce à des critères de sélection pour l’achat de denrées.

 

Les menus du restaurant scolaire sont élaborés en concertation.  Plusieurs thèmes, comme, le choix de denrées, la mise en place de nouvelles recettes adaptées aux enfants, les techniques culinaires, la réalisation de certains plats seront abordés.

La connaissance des aliments faisant partie intégrante de l’éducation alimentaire, un intérêt particulier sera accordé à l’aspect rédactionnel (descriptif des salades, noms des fromages…)

Dans le même esprit, la construction de menus proprement dite inclura l’aspect organoleptique (texture, couleur de l’entrée par rapport au plat…) mais aussi culturel (quel dessert avec un repas asiatique par ex…).

 

Communication périodique s’adressant aux enfants scolarisés et aux parents d’élèves.

Différents thèmes de nutrition, en fonction de l’actualité seront abordés tout au long de l’année.

Avec l’aspect informatif, ce rédactionnel permet de communiquer sur l’intérêt que porte la collectivité à la nutrition.

Enfin, il permet de rassurer les parents sur l’intervention d’un professionnel de la nutrition.

 
 
La méthode HACCP est obligatoire en restauration sociale depuis le 29/09/97.
Elle a permis d’instaurer un système de traçabilité (preuves) engageant la responsabilité des intervenants dans la production culinaire.   
Même si les services administratifs compétents, en l’occurrence la Direction des Services Vétérinaire, effectuent des contrôles inopinés, un audit indépendant sur site, permet de vérifier et de conforter l’établissement avec la législation en vigueur.

Le suivi périodique doit permettre de vérifier de façon ponctuelle la bonne application de la méthode  HACCP dans le temps. Cette périodicité est obligatoire.

Les interventions sur site, à l’inverse des formations généralement dispensées dans les organismes formateurs sont souvent mieux perçues par le personnel de production car  elles permettent d’inclure l’ensemble du personnel (aide cuisinier, personnel de salle…) avec un minimum de contrainte pour le service.

Enfin, elle apporte la compétence du professionnel directement dans la production.

Ces rappels de formation au personnel permettent d’aborder la législation et les nouvelles réglementations, les nouvelles technologies, la mise à jour de différents documents de procédure et de suivi sur l’hygiène.

 

 

 

Actions sur le document

Villes signataires de la charte du Programme National Nutrition Santé (PNNS).